Matthieu CARRE à réussi ce pari en devenant coach certifié en neuroscience et hypnose spécialisé dans l'accompagnement des personnes en dépression et burn-out .

Après avoir suivi plusieurs formations et validé les différentes certifications, Matthieu CARRE nous explique son parcours et propose un coaching personnalisé et adapté à chacun pour accompagner les personnes qui se trouvent en difficultés.

https://www.coachaccompagnementdepression.com/


"On ne change que ce dont on a conscience"

CARRE Matthieu coach en neuroscience

Audrey Gonet, membre active de l'AFTOC, a eu la merveilleuse idée de créer "Les ANECTOC' d'Audrey.

Audrey nous partage ses Anectoc' dans des moments difficiles face à son combat contre la maladie, avec légèreté, humour et spontanéité.



Source: https://themighty.com/

Quand mes enfants tombent malades, il y a un réflexe involontaire qui me donne envie non seulement de les aider, mais de les guérir. Lorsque ma fille a commencé à avoir des inquiétudes et une anxiété sévère il y a quatre ans, la première impulsion que ma femme et moi avons eue a été de lui demander de l'aide. Lorsqu'on lui a diagnostiqué un trouble obsessionnel compulsif (TOC), nous nous sommes donné pour mission de la guérir.

Dans cette approche, nous avons fait beaucoup de choses mal. Nous avons logé. Nous avons participé à des rituels TOC. Nous avons cédé.


Je me rends compte maintenant que j'étais motivé par la pensée que je pouvais changer ce qu'elle ressentait. J'ai d'abord approché le TOC comme un virus et lui ai dit : « Reposez-vous beaucoup » ou « Essayez de vous détendre ». J'ai fait des choses pour la distraire, en allumant la télévision ou en la laissant dormir dans notre lit.

Bien sûr, ce que j'ai vraiment fait, c'est de laisser le TOC diriger nos vies. Je pense que je l'ai fait parce que je pensais que nous avions le pouvoir de vaincre son trouble. Ma femme et moi avions juste besoin de temps pour trouver ce remède magique.


Au fur et à mesure que nous avons commencé à lire sur les TOC et à découvrir comment fonctionne un traitement efficace des TOC, nous avons commencé à changer notre comportement. Nous nous sommes retirés de l'hébergement. Nous avons pratiqué la prévention de l'exposition et de la réponse (ERP). Nous nous sommes concentrés sans relâche sur sa thérapie.




Quelque part, pendant ces longs mois de devoirs pour le TOC, ça m'a frappé . Les choses que nous faisions montraient que je ne pouvais pas guérir les TOC. J'ai réalisé que vaincre le TOC était quelque chose que ma fille de 8 ans devait faire elle-même. Cette prise de conscience était comme un poids soulevé.

Cela a tellement changé mon objectif que j'ai arrêté de penser à être un faiseur de miracles. J'ai commencé à me considérer uniquement comme une pom-pom girl, une avocate et une éducatrice. J'ai supprimé mon besoin de réparer et me suis concentré sur l'aide .


Quatre ans plus tard, ce sont des rôles que ma femme et moi jouons toujours. Aujourd'hui, ma fille a de meilleurs outils pour combattre et contrôler son TOC. Lorsque ces inquiétudes envahissent son esprit, je sais que mon rôle est de l'aider à se concentrer, puis de l'encourager à faire de l'ERP pour qu'elle reste forte.

Je me fiche de ne pas être le remède. Je suis content de savoir que je suis l'une des raisons pour lesquelles elle était, et est, capable de se défendre.