Hypnotisé

Hypnose Humaniste

L’Hypnose Humaniste offre une vision de la vie stimulante et riche, soutenue par une approche hypnotique bien spécifique. Elle permet à la personne guidée dans cette forme d’hypnose – non pas de plonger passivement dans l’inconscience – mais de s’ouvrir activement à davantage de conscience… Une véritable « autre dimension » d’elle-même : sa Conscience majuscule.

L’Hypnose Humaniste est à cheval entre les thérapies dites « humanistes » (comme la Gestalt, l’approche centrée sur la personne, l’hypnothérapie moderne, etc.) et les thérapies dites « transpersonnelles« . Elle constitue un hybride entre la psychothérapie européenne, axée sur une recherche de compréhension des mécanismes profonds, inconscients, et la thérapie brève américaine, qui agit concrètement et permet des résultats rapides.

L’hypnose humaniste est utilisée sur de nombreux aspects de la vie personnelle. Elle est d’un grand soutien pour des problèmes comme le stress, la dépression, le toc, le manque de confiance en soi. Mais elle peut aussi être un accompagnement dans la douleur physique et le renforcement des défenses immunitaires. On peut également utiliser l’hypnose humaniste pour traverser les difficultés de la vie comme un deuil, une séparation, une déception difficile à surmonter. Enfin, elle permet de changer les habitudes qui nuisent au corps comme les addictions ou des compulsions alimentaires. Entre coaching et thérapie, elle est un allié de taille dans le développement personnel.

Grâce à la conscience élargie dont elle bénéficie en Hypnose Humaniste, la personne « prend conscience » de ce qui coince en elle ; elle peut alors le décrire au thérapeute, qui lui indiquera comment y remédier par elle-même, durant la séance.

Le thérapeute n’intervient donc plus lui-même « sur » la personne. Il n’y a pas ingérence ni manipulation (même « thérapeutique »). La personne n’a pas à lâcher-prise ou à se laisser faire, comme dans les autres formes d’hypnose. Le thérapeute est un guide et pédagogue, qui instruit et aide la personne afin qu’elle accomplisse par elle-même les exercices psychologiques qui l’amèneront à changer, en toute autonomie.

L’Hypnose Humaniste n’utilise donc pas les outils habituels de l’hypnose « classique » ou « éricksonienne » (suggestions, techniques subliminales, confusion, etc.), puisqu’ils ne servent qu’à dissocier encore plus la personne (dépotentialiser le conscient) et donner au thérapeute les « ficelles » du changement.


La personne étant en « état de conscience augmentée », elle ne se laisserait de toute façon plus faire. Au contraire, c’est elle qui va « reprendre la barre » de sa vie et pourra démêler ou reconstruire ce qui doit l’être.

Cela implique une toute autre manière de travailler en hypnose : grâce aux inductions « en ouverture », on peut accéder à la psychologie profonde de la personne (symbologie, archétypes, etc.) et on ne s’adresse plus seulement à l’Inconscient mais aussi à la Conscience supérieure ou « Conscience majuscule » de la personne.


Cette Conscience avec une majuscule n’a rien de magique  : c’est elle qui vous permet de savoir que vous rêvez, la nuit, alors que votre esprit conscient est endormi. C’est encore elle, en hypnose dissociante, qui permet à la personne de « savoir » qu’elle est en état d’hypnose, alors même qu’elle est pourtant bien en transe…

 

La Conscience majuscule est donc le vecteur du changement en Hypnose Humaniste. C’est la strate supérieure de votre esprit, au-delà de l’Inconscient et du conscient. C’est la partie de vous que vous identifiez par « Je », à l’idéal. Ce que les jungiens appelleraient le « Soi ».

L’Hypnose Humaniste permet ainsi un impact global sur la personne, non seulement biologique et émotionnel, mais touchant d’un coup toutes les strates de la personne : du corps aux émotions, du mental à votre esprit supérieur… « En votre âme et conscience ».