i105034-troubles-anxieux-douglas-pm.jpg

Sources: Dr Jean Cottraux, Les thérapies comportementales et cognitives; Dr Christophe André, Les thérapies cognitives

Le TAG

 

Le trouble anxieux généralisé ou trouble anxiété généralisé, est un trouble anxieux fréquent nécessitant une prise en charge spécifique.

Généralité sur le trouble anxiété généralisée (TAG)

Il touche très fréquemment les personnes âgées. Le trouble anxiété généralisée retentit sur le fonctionnement social.

Sa prévalence vie entière est de 6%.

Diagnostic du Trouble anxiété généralisée

Le diagnostic sera posé par un médecin au mieux psychiatre.

Trouble anxiété généralisée

 Anxiété et soucis excessifs « attente avec appréhension » survenant la plupart du temps durant au moins 6 mois concernant un certain nombre d’événements ou d’activités « tel le travail ou les performances scolaires ».

La personne éprouve de la difficulté à contrôler cette préoccupation.

L’anxiété et les soucis sont associés à trois « ou plus » des six symptômes suivants « dont au moins certains symptômes présents la plupart du temps durant les 6 derniers mois ».

1) Agitation ou sensation d’être survolé ou à bout.

2) Fatigabilité.

3) Difficultés de concentration ou trous de la mémoire.

4) Irritabilité.

5) Tension musculaire.

6) Perturbation du sommeil « difficultés d’endormissement ou sommeil interrompu agité et non satisfaisant ».

D. L’objet de l’anxiété et des soucis n’est pas limité aux manifestations d’un trouble de l’axe I.

Pour résumer, le trouble anxiété généralisée correspond à un fond d’angoisse permanent mal vécue par le patient.

 

Diagnostic différentiel et comorbidités du Trouble Anxiété Généralisée

Le médecin/psychiatre réalisera le diagnostic différentiel ou le diagnostic de comorbidité avec:

  • phobie: la crise d’angoisse est déclenchée, dans la phobie, par un facteur déclenchant précis, toujours le même, dénommé objet phobogène. Par exemple les serpents, le sang etc… L’anxiété n’apparaît qu’en cas de confrontation à l’objet de la phobie, évocation, ou en cas de situation où la personne pense risquer de se confronter à l’objet craint.

  • trouble panique: il n’y a classiquement pas de crise d’angoisse ni d’attaque de panique, mais un fond d’angoisse permanent, avec des pensées anxieuses perturbatrices.

  • TOC (trouble obsessionnel compulsif): l’anxiété monte mais ne devient pas une crise d’angoisse parce que la personne va utiliser des rituels pour éviter la monter de l’angoisse.

  • phobie sociale: dans le trouble panique, la personne anxieuse a peur de faire une crise d’angoisse, c’est la crise et ses symptômes qui sont redoutés, tandis que dans la phobie sociale, la personne anxieuse craint le ridicule de faire une crise, c’est le ridicule et non pas la crise et ses symptômes qui sont craints.

  • Maladie physique: maladies cardio-vasculaires, respiratoires, neurologiques ou encore endocriniennes.

  • Trouble stress post-traumatique: présence d’un évènement stressant ou traumatique

  • Hypochondrie où les préoccupations sont centrées sur la santé.

  • Episode dépressif caractérisé.

 

Toutefois, il existe une forte coexistence (aussi appelée comorbidité) du trouble anxiété généralisée (TAG) avec les autres troubles anxieux.

 

Quelles sont les causes du trouble anxieux généralisé ?

Modèle neurobiologique

Une hypothèse propose que le dysfonctionnement au sein de l’amygdale ou des boucles cortico-striato-thalamo-corticales se répète de façon incessante mais peu intense.

Contactez Nous !

  • Facebook
  • Twitter
Merci pour votre message !